La légalité du traceur GPS

thumbnail

Conçu pour éviter des égarements, les sorties de routes, le traceur GPS est un gadget également  utilisé pour retracer le passage d’un véhicule, ou un appareil électronique. Mais son utilisation ne se fait plus de manière individuelle, de nombreuses entreprises s’en servent pour tracer leur grand nombre de véhicules. Très souvent sujet au vol, les entreprises mettent ce dispositif sur tous leurs engins. Mais le traceur GPS est-il utilisé de manière légale?

En entreprise, le traceur permet de suivre à la trace tous les déplacements des employés. Puisqu’elle est fixée dans le véhicule, la balise GPS doit être mise en accord avec la loi. S’agissant de la géolocalisation camion, l’employé doit être au courant qu’il sera suivi à longueur de journée pendant toutes ses livraisons. Cela doit être fait toujours dans le respect de la vie privée de celui. Si cela n’est pas fait, le conducteur est en droit de saisir l’inspection du travail ou le CNIL pour s’assurer que l’utilisation d’un mouchard soit légale.

Des limites pour le traceur GPS

Il s’agit principalement pour le GPS de rendre plus explicite l’itinéraire des chauffeurs d’une entreprise. Il nous éviter des pertes de temps énormes. Impossible de se perdre ni de se perdre. Vous êtes rémunéré en fonction du nombre de livraison que vous effectuez? La géolocalisation vous est très utile: échapper aux embouteillages et par ricochet gagner un peu plus de temps. Mais certains abusent de l’usage de ce gadget. Il se permettent de traquer leur employés, au moindre arrêt pipi, ils sont au courant. Pourtant il est strictement interdit d’utiliser les données issues d’un véhicule de fonction que vous utilisez même chez vous, surtout en dehors des heures de boulot. C’est en effet la raison pour laquelle en entreprise certaines règles sont mises sur pied pour éviter certains abus que subissent certains employés.

Back To Top